La villa Kérilos

La villa Kérylos est le fruit de la collaboration de l’archéologue mécène Théodore Reinach et de l’architecte Emmanuel Pontremoli. Tous deux philhellènes, ils souhaitent reconstituer une luxueuse maison de Délos adaptée au tout dernier confort de ce début de XXe siècle.La construction débute en 1902 pour s’achèver en 1908 pour un coût de neuf millions de francs-or, pour l’essentiel assumé sur sa fortune par Fanny Kann, épouse de Reinach, nièce de Charles Ephrussi et petite-cousine de Maurice Ephrussi, dont l’épouse, Béatrice de Rothschild, avait fait bâtir une villa voisine, la villa Ephrussi de Rothschild, de l’autre côté de la baie des Fourmis au cap Ferrat. En grec ancien κηρύλος, kérylos, signifie « hirondelle de mer », sans doute en référence à la sterna ou à ces poissons volants, encore nombreux au siècle dernier sur les rivages méditerranéens. À sa mort en 1928, Théodore Reinach lègue la villa à l’Institut de France. Durant la Seconde Guerre mondiale, la Gestapo perquisitionne le domicile parisien de ses héritiers, confisque ses tableaux et sa bibliothèque. Les archives relatives à la construction de la villa sont également saisies et dispersées. Aujourd’hui, la villa, transformée en musée, est ouverte au public ; la visite, payante, se fait à l’aide d’un audioguide gratuit. Divers événements rythment la vie de la villa de février à septembre6. La villa a été classée au titre des monuments historiques le 15 septembre 1966 (Source Wikipédia).
0 Partages