GAUDI, ARCHITECTE DE L’IMAGINAIRE, LA Casa Batlló

JJosep Batlló i Casanovas était un riche industriel du textile, marié à Amàlia Godó Belaunzarán, fille du comte de Godó, un riche industriel également, récemment anobli, député du parti libéral espagnol et fondateur du journal La Vanguardia.

En 1900, le bâtiment intermédiaire de l’îlot de la discorde, au 43 Passeig de Gràcia, fut acquis par Josep Batlló. Lui et son épouse demandèrent un permis de construire le 7 novembre 1904 pour réaménager le bâtiment.

La famille Batlló avait alors chargé l’architecte Josep Vilaseca i Casanovas de la construction de plusieurs édifices : la Casa Pia Batlló (à l’intersection de Gran Via et de la Rambla de Catalunya) ; la Casa Àngel Batlló (253 -257 rue Majorque) et la Casa Enric Batlló (259-263 rue Majorque à l’intersection avec le Passeig de Gràcia). Toutes étaient réalisées dans le style moderniste éclectique alors à la mode. Josep Batlló voulut se démarquer du reste de la famille en faisant appel à l’architecte Antoni Gaudí, qui venait de gagner le concours annuel des constructions artistiques avec la Casa Calvet, commencée en 1900.

Batlló demanda dans un premier temps à Gaudí de détruire et de reconstruire entièrement l’édifice. L’architecte le convainquit de ne réaliser qu’une transformation de la façade du bâtiment existant. Cependant, l’intervention de l’architecte remodela en profondeur l’édifice. Il réorganisa les espaces, en développant l’éclairage et la ventilation naturelle, ajouta deux étages, remodela les combles et la terrasse. Ces transformations changèrent de manière importante les dimensions de l’édifice. Il passa d’une hauteur de 21 m à 32 m et d’une surface de 3 100 m2 à 4 300 m2 avec 450 m2 par étage.

Pour la transformation de la façade, qui était son objectif initial, Gaudí substitua à celles du rez-de-chaussée et du premier étage une structure de grès de Montjuïc formant des ondulations horizontales. Le reste de l’édifice réutilisait ces formes ondulées dans le sens vertical.

Gaudí ajusta les courbes de la partie supérieure de l’édifice de façon à réaliser une continuité avec les façades voisines.

Gaudí réalisa quelques plans, mais sa conception se basa avant tout sur une maquette de plâtre qu’il modela jusqu’à ce qu’il ait obtenu les formes sinueuses de la façade qu’il désirait. La maquette lui servit également à expliquer son projet de manière plus efficace que des plans.

Le côté gauche du dernier étage est en retrait, créant une asymétrie par rapport au côté droit, bien plus avancé. Gaudí décida de remplacer une chambre du dernier étage par une terrasse pour créer un espace ouvert et échelonné avec la Casa Amatller. Le constructeur Josep Bayó rapporta les paroles de Gaudí : « Nous ne ferons pas ce que nous voulions, mais nous ne démolirons pas ce qu’il y a à côté, nous en profiterons. Ici une tour, là une tribune… ». Sur le côté droit, il s’arrangea pour que la courbe du toit soit dans la continuité de l’édifice voisin, notablement plus haut que l’édifice de gauche.

 

Tritsch-Tratsch-Polka – Strauss- Herbert Von Karajan

0 Partages