Bécherel, Cité du livre

 

La commune ne compte aucun bâtiment protégé au titre des monuments historiques. Cependant, on y voit de nombreux bâtiments anciens, et la commune appartient au réseau des Petites Cités de Caractère bretonnes.

Parmi eux, les restes des anciennes fortifications médiévales : subsistent en effet une partie des remparts urbains et les ruines de l’ancien donjon construit par le seigneur de Dinan au XIIe siècle. Les anciennes portes, dites porte Berthaut et porte Saint-Michel, ont été détruites au XIXe siècle.

Le village de Bécherel abritait autrefois un prieuré bénédictin, dépendant de l’abbaye de Marmoutiers et fondé par Rolland de Dinan en 1164. L’église paroissiale Notre-Dame est l’héritière de l’église priorale mentionnée au XIIe siècle. Elle comprend un clocher-porche dont les premiers niveaux ont été construits au XVIIe siècle. Le reste de l’église priorale a été entièrement détruit et reconstruit en 1866 sous la direction de Jacques Mellet. La flèche du clocher a été construite par Arthur Regnault en 1898. Dans l’église, on trouve deux cuves baptismales qui remontent aux XIIe et XVIIe siècles.

Du prieuré subsiste également la chapelle Saint-Jacques, reconstruite au XVIIe siècle, aujourd’hui transformée en maison d’habitation.

Le village accueillait un autre établissement religieux : une maison fondée en 1705 pour accueillir des retraites spirituelles, et confiée en 1720 à la congrégation des sœurs de Saint-Thomas de la Villeneuve. Le bâtiment qui accueillait les retraites est agrandi et presque entièrement reconstruit au cours du XIXe siècle. Les religieuses quittent les lieux en 1973; le bâtiment accueille aujourd’hui une maison de retraite pour personnes âgées.

En outre, la vieille ville offre un bel ensemble de maisons anciennes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Dix-sept de ces maisons ont fait l’objet d’une étude par le service de l’inventaire général du patrimoine culturel en 1983-1984. Elles sont situées rue de la Filanderie, rue de la Chanvrerie, rue de la Beurrerie, place de la Croix, place Alexandre Jehanin, porte et rue Saint-Michel et chemin de la Coquerie. Trois seulement sont construites en pan de bois ; la plupart sont bâties en granite beige, caractéristique de Bécherel ; à partir du XIXe siècle, le granite bleu des carrières du Hinglé (Côtes-d’Armor) y est associé pour les portes et fenêtres.

Renaud-ALBION-Récital-de-piano

0 Partages