550.000.000 d’années de fossiles, le mésozoïque

 


 

Chronologie géologique  Cénozoïque  —  —  —  –>
Le MESOZOÏQUE 

CENOZOÏQUE (ère tertiaire et quaternaire)

Trias Jurassique
inférieur
Jurassique
moyen
Jurassique
supérieur
Crétacé
inférieur
Crétacé
supérieur
Paléocène Eocène Oligocène Miocène Pliocène Pléistocène Holocène
Sources: Wikipédia, “Fossiles de France” J-C Fischer editions “MASSON”à


 
 

Le Trias

Système géologique de la première période de l’ère secondaire daté de – 252 ,2 à -201 ,3 millions d’années (+ où – 0,5 MA ). Il se compose de trois étages : BUNTSANDSTEIN ( grès ), MUSCHELKALK (calcaire coquillé ) et KEUPER.

Retour dans nos régions des transgressions marines observables dans les Vosges et le Jura.

Les poissons poursuivent leur évolution, les amphibiens se raréfient au profit des reptiles. On peut observer des traces de déplacement à SAINT-AFRIQUE sur des shistes rouges datés de 250 Millions d’années, et des poissons fossilisés dans des nodules à MADAGASCAR.

Michel Thusseaud.

-250 MA
Premier pas d’un amphibien
SAINT-AFRIQUE – FRANCE
-240 MA
Bivalve Plagiostoma
WASSELONNE – FRANCE
-240 MA
Ostrea Gegarer
PEROU
-240 MA
Ammonite Cératites Nodosus
WASSELONNE – FRANCE
-235 MA
Aeduella, poisson dans nodule
AMBILOBE – MADAGASCAR
-220 MA
Ammonite Joannites
RASDEBERG – ALLEMAGNE
-220 MA
Ammonite Arcestes
EPIDAURE – GRECE
-200 MA
Contre-empreinte de Tridactyle
Vendée- FRANCE

 

 

 

Retour en haut de cette page  –  Retour à la page : Fossiles et pierres en val de loire   –   Retour à la page : Chronologie de l’histoire du vivant


 
 

Le Jurassique inférieur

Période qui se divise en quatre étages géologiques : HETTANGIEN, SINEMURIEN, PLIENSBACHIEN et TOARCIEN, datée de – 201 ,3 à – 175,1 millions d’années.

Les mers de cette période laissent des sédiments à dominante détritique : grès, schistes carton du Toarcien (THOUARS) et marnes micacées. Nombreux mollusques bivalves, brachiopodes, gastropodes, céphalopodes et belemnites …

L’ Ichthyosaurus est commun et nous laisse des fossiles d’ossements que l’on peut ramasser dans des galets sur les plages d’ Angleterre.

L’ornement de la coquille des ammonites se diversifie et permet une grande variété de formes et de tailles (dans le Sinémurien du MORVAN j’ai vu une ammonite de 1,50 m). Des loges fossilisées laissent place à la calcite transparente, d’autres se cristallisent en pyrite de fer, tels des bijoux.

L’ammonite “LEIOCERAS” provient des fondations de la centrale nucléaire de CHINON.

Avec le développement des reptiles marins, les reptiles terrestres (Dinosaures) font leur apparition notamment sur le continent Nord-Américain.

Michel Thusseaud.

-196,5 à 189,6 MA
Asteroceras et Xiphéroceras
DORSET – GRANDE BRETAGNE
-196,5 à 189,6 MA
Psiloceras
MOROGES –  FRANCE
-196,5 à 189,6 MA
Gryphéa et Pentacrinus
LES NANS – FRANCE
-196,5 à 189,6 MA
Vertèbres d’Ichtyosaurus
DORSET – GRANDE BRETAGNE
-189,6 à -183 MA
Pleuroceras, ammonite sur gangue
NUREMBERG – ALLEMAGNE
-189,6 à -183 MA
Acanthopleuroceras
LAIZE la VILLE – FRANCE
-189,6 à -183 MA
Acanthopleuroceras
LAIZE la VILLE – FRANCE
-189,6 à -183 MA
Plagiostoma
FRESNEY le PUCEUX – FRANCE
-189,6 à -183 MA
Nautilus, coupe
FRESNEY le PUCEUX – FRANCE
-189,6 à -183 MA
Amaltheus
SAINT AMAND MONTROND  –  FRANCE
-189,6 à -183 MA
Pleuroceras
MONTBELIARD – FRANCE
-189,6 à -183 MA
Paltopleuroceras
NANCY – FRANCE
-183 à -175,6 MA 
Plagiostoma, bivalve
FONTENAY sur VEGRE – FRANCE
-183 à -175,6 MA
Cuspiteuthis, rostre de Belemnite
WHITBY – GRANDE BRETAGNE
-183 à -175,6 MA
Ammonite, pyritisée sur gangue
WHITBY – GRANDE BRETAGNE
-183 à -175,6 MA
Dactyliocéras, pyritisée
WHITBY – GRANDE BRETAGNE
-183 à -175,6 MA
Paltarpites
THORIGNE –  FRANCE
-183 à -175,6 MA
Hildocéras, pyritisée
JARD sur MER –  FRANCE
-183 à -175,6 MA
Gastéropode, sur guangue
DEUX-SEVRES – FRANCE
-183 à -175,6 MA
Dactyliocéras
NUREMBERG – ALLEMAGNE
-175,6 à -171,6 MA
Leiocéras
AVOINE – FRANCE
-175,6 à -171,6 MA
Liocéras
Saint QUENTIN FALLAVIERE – FRANCE

 
 

Retour en haut de cette page  –  Retour à la page : Fossiles et pierres en val de loire   –   Retour à la page : Chronologie de l’histoire du vivant


 
 

Le Jurassique moyen

 

Appelé aussi ” JURA BRUN ” , cette période représente environ 20 Millions d’années ,de -175,1 à -161,2 ( + ou – 4 MA) . Elle est composée de 4 étages géologiques : Aalénien, Bajocien, Bathonien, et Callovien.

Les affleurements se situent en bordure des bassins sédimentaires avec retrait des mers depuis le jurassique inférieur, celles-ci sont peu profondes et plus chaudes, et se peuplent donc de nombreux organismes très divers.

Forte dominance des dépôts calcaires plus ou moins marneux. (Pierre de CAEN, Oolithe blanche de Bourgogne, Comblanchien, calcaires des falaises de Normandie et seuil du Poitou par exemple).

Règne des reptiles, céphalopodes, brachiopodes, gastéropodes, oursins,coraux et bivalves. Très belle conservation des moulages naturels, ces mollusques ayant perdus leurs coquilles pendant la fossilisation.

Nos dernières découvertes proviennent des travaux de construction de la ligne L.G.V ( Paris-Rennes ) au nord de LE MANS, où les terrassements sont descendus à 17 mètres de profondeur près des” Alpes- Mancelles”.

Michel Thusseaud.

-171,6 à -167,7 MA
Ammonite Pseudomelania et gastéropode Morphoceras
MONTREUIL BELLAY – FRANCE
-171,6 à -167,7 MA
Corail Complexastrea
PLASNE – FRANCE
-171,6 à -167,7 MA
Oursin Gymnocidaris 
TALSINTE – MAROC
-171,6 à -167,7 MA
Quartz dans loges d’Ammonite
NORMANDIE – FRANCE
-171,6 à -167,7 MA
Belemnite avec phragmocône
NORMANDIE – FRANCE
-171,6 à -167,7 MA
Oursin Clypeus Ploti
JAULNY – FRANCE
-171,6 à -167,7 MA
Coquille St Jacques
RÔNAI – FRANCE
-171,6 à -167,7 MA
Nautile, moulage interne
LES NEGRES – FRANCE
-171,6 à -167,7 MA
Ammonites silicifiées
CIRET, MONT D’OR – FRANCE
-167,7 à -164,7 MA
Hémicidaris
BOULGNE/MER – FRANCE
-167,7 à -164,7 MA
Pleurotomaria, gastéropode
CRAON – FRANCE
-167,7 à -164,7 MA
Plaque d’Isocrinus
CHARLEVILLE-MEZIERES – FRANCE
-167,7 à -164,7 MA
Ammonite Procerites
St JEAN aux AMOGNES – FRANCE
-167,7 à -164,7 MA
Ammonite Procerites
NORANTE – FRANCE
-167,7 à -164,7 MA
Ammonite Phylloceras
NORANTE – FRANCE
-167,7 à -164,7 MA
Ammonite Clydoniceras (disque)
MAILLENCOURT – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
 Ammonite Oecoptychius,  “coeur”
SAINT-LAON – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Macrocephalites
LES NEGRES – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Cristalisée
TUKOW – POLOGNE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Reineckia
LIGRONS – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Phlycticéras+Perisphinctes
CRAON – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Cératomya, moule interne (bivalve)
DEGRE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Macrocéphalites
JOUE-LABBE –  FRANCE

-164,7 à -161,2 MA
Symphyse de Machimosaurus 
DEGRE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Brachiopodes Dictyothiris+Obovothyris
DEGRE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Holectypus, oursin
DEGRE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite, trace de morsure 
DEGRE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Collyrites, oursin sur gangue
GEE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Erymnoceras
JOUE-L’ABBE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Pholadomya, bivalve
DEGRE – FRANCE

-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Bullaitimorphite
DEGRE – FRANCE

-164,7 à -161,2 MA
Bourguetia, gastéropode
GEE – FRANCE
-164,7 à -161,2 MA
Ammonite Macrocephalites
GEE – FRANCE
Retour en haut de cette page  –  Retour à la page : Fossiles et pierres en val de loire   –   Retour à la page : Chronologie de l’histoire du vivant


 

 

Le Jurassique supérieur

Appelé aussi ” JURA BLANC ” en raison des reliefs montagneux des marnes claires déposées pendant 16 Millions d’années.

Il s’étend de : – 161,2 à – 145 ,5 Millions d’années ( + où – 4 MA ) et se divise en trois étages : OXFORDIEN, KIMMERIDIEN et PORTANDIEN.

Très beaux affleurements sur les cotes de la MANCHE, où la régression des mers de la fin de cette période nous a laissé des dépôts continentaux, voir les “VACHES NOIRES” falaises de la région de HOULGATE.

C’est l’endroit de France ou l’érosion bat des records, ce qui livre dans les marnes de superbes fossiles d’âge OXFORDIEN.

C’est aussi la suprématie des dinosauriens, avec les premiers reptiles volants dont l’archéopterix marque l’arrivée des oiseaux.

En Bavière, les couches fines et dures du calcaire de SOLHNOFEN étaient autrefois exploitées pour sculpter les caractères d’imprimerie, elles conservent également de nombreux restes de la faune et de la flore de l’ère secondaire.

Au sud de l’Angleterre à PORTLAND-HILL, l’ile est exploitée pour la marne qui donnera le ciment : nous avons échangé une énorme ammonite au nom de ” TITANITES GIGANTEUM ”  aux carriers anglais, contre une caisse de Vouvray ! Champagne de France !

Michel Thusseaud.

-161,2 à -154,5 MA
Ammonite Cardioceras, en coupe
VILLERS sur MER – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Moule Mytilus
VILLERS sur MER – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Ammonite Euaspidoceras
VILLERS sur MER – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Ostrea
VILLERS sur MER – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Oursin Paracidaris
FOUG – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Ammonite Perisphinctes
TULEAR – MADAGASCAR
-161,2 à -154,5 MA
Ammonite Phylloceras
VILLERS sur MER – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Gryphéa arquée
VILLERS sur MER – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Gastéropode Cossmannea
FLEAC – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Ostrea et Bivalve cristallisé
SARTHE  – FRANCE

-161,2 à -154,5 MA
Ammonite dans nodule
EYGUES – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Oursin Pseudodiadéma
NOUVION-PORCIEN – FRANCE
-161,2 à -154,5 MA
Vertèbres d’Ophthalmosauride
DIVES sur MER – FRANCE
Retour en haut de cette page  –  Retour à la page : Fossiles et pierres en val de loire   –   Retour à la page : Chronologie de l’histoire du vivant


 
 

Le Crétacé inférieur

 

Période qui s’étend de – 145,5 à – 100 Millions d’années. Après la forte régression des mers à la fin du Jurassique, les eaux envahissent progressivement notre territoire du Nord au Sud. Les dépôts offrent une grande diversité de faciès. Cette période se divise en 6 étages géologiques regroupés en 2 : Le NEOCOMIEN (Berriasien, Valanginien,  Hautorivien) l’URGOVIEN (Barrénien, Aptien, Albien).

La conservation des ammonites pyritisées est parfaite, avec la préservation de la nacre fossile dans les argiles de BULLY en Normandie et du tunnel sous la Manche coté anglais.

Dans les Alpes de Haute- Provence de nombreuses ammonites déroulées font leur apparition, avec des formes très étonnantes.

On observe un renouvellement continu des espèces. Les “MACROSCAPHITES et COSTIDISCUS” de BARREME seraient male et femelle ? Record d’union du couple = 120 millions d’années ! trouvées à 700 m d’altitude, les ALPES n’étaient pas encore apparues …Toutes ces espèces pondaient énormément, ce qui forme le calcaire oolithique .

La séparation des continents AMERICAIN et AFRICAIN, nous laisse de superbes poissons fossilisés au BRESIL et au GABON. Développement aussi des echinodermes ( oursins ) et apparition des fleurs vers – 100 MA.

Michel Thusseaud.

145,5 à -132 MA
Ammonite Ptychophyllocéras
BEZAUDIN sur BRIE – FRANCE
145,5 à -132 MA
Belemnite Duvalia plate
BARREME – FRANCE
132 à -127 MA
Criocératidea, sur gangue
MORIEZ – FRANCE
132 à -127 MA
Criocératites
CASTELLANE – FRANCE
127 à -121 MA
Emericicéras
MAROC
132 à -127 MA
Ammonite Speetonicéras  Versicolor
SHILOVKA-WOLGA – RUSSIE
132 à -127 MA
Agate blanche à Nérinée
BOHEME – POLOGNE
127 à -121 MA
Americocéras
MAROC
127 à -121 MA
Hétérocéras
MORIEZ – FRANCE
127 à -121 MA
Hétérocéras
COMBE – FRANCE
127 à -121 MA
Silesites avec empreinte
BARREME – FRANCE
127 à -121 MA
Macroscaphites et Costidiscus ♂ ♀ BARREME – FRANCE

127 à -121 MA
Dent de Theropode  Cacharodontaurus
OUZINA – MAROC

 

 

 

127 à -121 MA
Traces de terriers, pyritisées
BARREME – FRANCE

121 à -112 MA
Rhacolepsis dans nodule
JUAZEIRO – BRESIL
121 à -112 MA
Aspidorhyncus
ARARIPE – BRESIL
121 à -112 MA
Céphalopode  Requenia Ammonea
ORGON – FRANCE

121 à -112 MA
Ammonite Aconeceras
GARGAS – FRANCE
121 à -112 MA
Ammonite Eotetragonites
DIGNE – FRANCE
121 à -112 MA
Ammonite Audoliceras
JAROSLAV – RUSSIE
121 à -112 MA
Ammonite Ancylocéras
LA_BEDOULE – FRANCE
121 à -112 MA
Becs d’Ammonites Rhyncholites
St ANDRE les ALPES – FRANCE
112 à -99,6 MA
Eutrephocéras
VILLEMOYENNE – FRANCE

112 à -99,6 MA
Ammonite Beudanticéras
BULLY – FRANCE
112 à -99,6 MA
Ammonite Douvilleicéras
MADAGASCAR
112 à -99,6 MA
Carapace de crabe Notopocorystes
BULLY – FRANCE
112 à -99,6 MA
Inoceramus, sur gangue
CLEREY – FRANCE

 

112 à -99,6 MA
Nautile Cemocéras
MAJUNGA – MADAGASCAR
112 à -99,6 MA
Dents d’Onchopristis
TAOUZ KEM KEM – MAROC
112 à -99,6 MA
Ammonite Hoplites
VILLEMOYENNE – FRANCE
112 à -99,6 MA
Ammonite Dovilleicéras
CLEREY – FRANCE

112 à -99,6 MA
Ammonite Hoplites Dentatus
CLEREY – FRANCE
112 à -99,6 MA
Ammonite Douvilleicéras
BULLY – FRANCE
112 à -99,6 MA
Inocéramus Sulcatus
TUNNEL/MANCHE – GRANDE BRETAGNE
112 à -99,6 MA
Ammonites Anahoplites
TUNNEL/MANCHE – GRANDE BRETAGNE
112 à -99,6 MA
Ammonite Hoplites Rudis, sur gangue
TUNNEL/MANCHE – GRANDE BRETAGNE

112 à -99,6 MA
Dent de Ptérosaure Siroccopteryx
TAOUZ KEM KEM – MAROC
112 à -99,6 MA
Bivalve Liotrigona
VILLEMOYENNE – FRANCE

 

 

Retour en haut de cette page  –  Retour à la page : Fossiles et pierres en val de loire   –   Retour à la page : Chronologie de l’histoire du vivant


 
 

Le Crétacé supérieur

Période datée de – 100 à – 66 Millions d’années ( + où – 0,5 MA ). Elle se divise en trois étages : CENOMANIEN , TURONIEN  et SENONIEN.

Elle débute avec la grande transgression CENOMANIENNE dont le domaine marin recouvre une bonne partie de l’Europe. C’est la craie sous toutes ses formes et le tuffeau du TURONIEN (de TOURS) que l’on observe dans nos troglodytes.

A la fin de cette période, au SENONIEN , les éponges recouvrent avec les dépôts argileux ces couches blanches caractéristiques.

Nouvelle régression généralisée à la fin du CRETACE, consécutive à un fort refroidissement des pôles.

Chute de la météorite au large du BRESIL vers – 65 Millions d’années, qui provoque l’extinction de presque toutes les espèces sur terre et dans les mers. Les cendres volcaniques engendrées par ce cataclysme se déposent et forment une couche noire observable sur la planète ( Ile d’Oléron, phare des baleines ). Disparition totale des dinosaures et des Ammonites. Celles-ci présentent à la fin de leur évolution des lignes de suture particulièrement complexes.

Une petite huitre provenant de SANGATTE lors des travaux du tunnel sous la Manche, découvre une perle fossilisée. Une autre huitre ( inocéramus ) de taille énorme provient des anciennes carrières de Tuffeau de LANGEAIS.

La montagne ATLAS au MAROC, livre aux fouilleurs des dents de théropodes , tandis que des œufs de dinosaures se découvrent dans les ALPES de Haute-Provence et en CHINE …

Michel Thusseaud.

99,6 à -93,5 MA
Bivalve  Spondylus
TUNNEL/MANCHE-SANGATTE – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Turrilites
CAP PETIT BLANC NEZ – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Oursin Mircraster Leskei
TUNNEL/MANCHE-SANGATTE – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Brachiopode Gibbithyris
TUNNEL/MANCHE-SANGATTE – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Pectinidae, avec perle, sur craie
TUNNEL/MANCHE-SANGATTE – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Oursin Plesiocorys
TUNNEL/MANCHE-SANGATTE – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Brachiopode Carneiyhyris
TUNNEL/MANCHE-SANGATTE – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Gastéropode Pleurotomaria
TUNNEL/MANCHE-SANGATTE – FRANCE 
99,6 à -93,5 MA
Oursins Catopygus
ILE MADAME- FRANCE

 

99,6 à -93,5 MA
Discoscaphites
FOX HILLS-DAKOTA – USA
99,6 à -93,5 MA
Aspidiscus Cristatus
ALBANIE
99,6 à -93,5 MA
Hémitissotia
UADI TARFA – EGYPTE
99,6 à -93,5 MA
Ammonite Placenticéras, polie
BEAR POW SHALE-MONTANA – USA
99,6 à -93,5 MA
Exanthesis
CRAN D’ESCALLES – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Bivalve Pycnodonte
AMBILLOU-CHATEAU – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Nastaster, moulage (résine)
SAINT JOUIN – FRANCE 
99,6 à -93,5 MA
Scaphites, sur gangue
MENTHEVILLE – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Nautile Angulithes
LES MOUSSEAUX – FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Ammonite Acanthocéras
FECAMP- FRANCE
99,6 à -93,5 MA
Rastellum Arctostrea
Origine inconnue
99,6 à -93,5 MA
Corail Aspidiscus
CRISTALUS – ALBANIE
 – 99,6 à – 93,5 MA

 

Ammonite Collignocéras, silicifiée
MADAGASCAR
Inocéramus (longueur 1,2 m)
Langeais – FRANCE
Dents de Spinosaurus Théropode
Taouz – MAROC
Placosmelia
Lerida – ESPAGNE
Squelette de petit Mosasaure
Asfla – MAROC
Oeuf de Dinosaure Oviraptor
Canton – CHINE
 – 93,5 à – 89,8 MA

 

Bivalve Granocardium
Cinq Mars la Pile – France
Bivalves Rhyohostreon
Cinq Mars la Pile – FRANCE
Acanthocéras
Beaumont la Ronce – FRANCE
Nigerocéras
Tahoua – NIGER
Pleurotomaria
Saint Aignan – FRANCE
Metasigalocéras
Dieppe – FRANCE
Pholadomya
Tours – FRANCE
Ammonite
Boulonnais – FRANCE
Cyclolite
Vaucluse – FRANCE
Nautile Cénocéras
Val de Loire – FRANCE
Bivalve Pterotrigonia
Rouen – FRANCE
 – 89,8 à – 66 MA

 

Oeuf de Théropode
Châteauneuf le Rouge – France
Bois fossile
La Rouchouze – FRANCE
Siphonia
Touraine – FRANCE
Turonia
Touraine – FRANCE
Racine de Rhysospongia
Touraine – FRANCE
Coeloptychium
Touraine – FRANCE
Chenendopora
Touraine – FRANCE
Hallirhoa
Touraine – FRANCE
Stachyspongia
Touraine – FRANCE
Jereica
Touraine – FRANCE
Hallirhoa Costata
Cinq Mars la Pile – FRANCE
Polyjerea
Touraine – FRANCE
Jerea
Touraine – FRANCE
Cupulina
Touraine – FRANCE
Chenendopora Fongiformis
Touraine – FRANCE
Jerea Clavata
Touraine – FRANCE
Spondylus
Langeais – FRANCE
Oeuf de Dinosaure Rhabdodon
Alpes de Haute Provence – FRANCE
Les dinosaures disparaissent à partir de – 66 MA et auront marqué leur époque par leurs empreintes de pas de 1,2m à 1,5m correspondant à  des animaux d’environ 25m de long et pesant de 30 à 40 tonnes….

 

Traces de pas de Dinosaures
Plagne, Ain – FRANCE
Traces de pas de Dinosaures
Alpes de Haute Provence – FRANCE

Traces de pas de Dinosaures
Plagne, Ain – FRANCE
Retour en haut de cette page  –  Retour à la page : Fossiles et pierres en val de loire   –   Retour à la page : Chronologie de l’histoire du vivant
0 Partages