Sicile Baroque et Sicile du centre


 

Sicile baroque Sicile du centre
Syracuse Noto Raguse Modica Villa Romana del Casale


 

Syracuse : Syracuse fut fondée au VIIIe siècle av. J.-C. par des colons grecs venant de Corinthe. Elle est aujourd’hui la principale ville de la province de Syracuse. Cicéron la présenta comme la plus grande et la plus belle des villes grecques. Depuis 2005, son centre historique fait partie du patrimoine mondial de l’humanité établi par l’Unesco.    Plus d’infos… (source Wikipédia)
Cathédrale de l’archidiocèse de Syracuse.
Gallerie régionale
Marché

Retour en haut de page

 

Noto : Après le séisme de 1693, elle fut entièrement reconstruite dans le style baroque sicilien. Son unité architecturale lui vaut d’avoir été inscrite sur la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO Plus d’infos… (source Wikipédia)
Palais Nicolaci :
Palazzo Nicolaci di Villadorata de Noto : une résidence qui appartenait à la famille noble Nicolaci. Le bâtiment est d’un style baroque, il comporte 90 chambres. La construction du bâtiment a débuté vers 1720 est s’est achevée en 1765. La construction du du bâtiment est attribuée à Rosario Gagliardi en collaboration avec Vincenzo Sinatra (son élève de l’époque). Le bâtiment se caractérise par son grand nombre de balcons.

Retour en haut de page

 

Raguse : Le site de Raguse est occupé depuis l’Antiquité. Cet habitat antique, puis médiéval, correspond à l’actuel quartier d’Ibla (nom de la ville ancienne). En 1693, un terrible séisme frappe la ville et la détruit en grande partie. Lors de la reconstruction après le séisme, deux clans s’affrontent : les bourgeois qui souhaitent rebâtir ailleurs, et les nobles, qui préfèrent rester sur place. La reconstruction se fera sur les bases médiévales à Ibla, et une nouvelle ville voit le jour au-dessus des vieux quartiers. « Ragusa-Nuova » (Raguse la Neuve) contraste donc par ses rues larges, rectilignes, et ses majestueux édifices baroques. Ibla garde son cachet médiéval, dominée par le dôme Saint-Georges (Duomo San Giorgio) (en restauration), avec ses ruelles tortueuses et ses nombreuses maisons et églises baroques. Plus d’infos… (source Wikipédia)
Castello di Donnafugata :

L’édifice fut remanié au XVIIe siècle, mais son aspect actuel est dû à Corrado Arezzo au XIXe siècle. Alors député-sénateur de Sicile (il possède un palais à Ragusa sur la Piazza Duomo, toujours existant) et nanti d’une grosse fortune, il entreprend de grands travaux d’embellissement : l’édifice est alors agrandi et décoré dans l’esprit romantique de l’époque (loggia néo-gothique). On ne conservera que la structure du château antérieur.
Afin de faciliter l’accès au site, le chemin de fer Siracuse-Gela-Canicattì aurait été détourné par ordre de Corrado Arezzo. Une gare sur cette ligne dessert donc le hameau.

Cathédrale :

L’édifice fut remanié au XVIIe siècle, mais son aspect actuel est dû à Corrado Arezzo au XIXe siècle. Alors député-sénateur de Sicile (il possède un palais à Ragusa sur la Piazza Duomo, toujours existant) et nanti d’une grosse fortune, il entreprend de grands travaux d’embellissement : l’édifice est alors agrandi et décoré dans l’esprit romantique de l’époque (loggia néo-gothique). On ne conservera que la structure du château antérieur.
Afin de faciliter l’accès au site, le chemin de fer Siracuse-Gela-Canicattì aurait été détourné par ordre de Corrado Arezzo. Une gare sur cette ligne dessert donc le hameau.

Retour en haut de page

 

Modica :  Le 15 août 1474, la ville fut le théâtre d’un pogrom anti-juif appelé « Strage dell’Assunta », le massacre de l’Assomption. Le soir de l’Assomption, 360 juifs furent massacrés dans le quartier juif de la ville (la Giudecca) encouragé par des prédicateurs catholiques2 antisémitePlus d’infos… (source Wikipédia)
Cathédrale
Le moulin à eau

Retour en haut de page


 

Villa Romana del Casale : est une villa située près de la ville de Piazza Armerina, au sud de la Sicile. Sa construction a débuté à la fin du IIIe siècle. Elle compte une trentaine de pièces décorées de 3 500 m2 de mosaïques. Elle fut occupée jusqu’en 1160 lorsqu’elle fut ravagée par un incendie et disparut sous un glissement de terrain.  Plus d’infos… (source Wikipédia)

Retour en haut de page

Ennio Morricone : le clan des Siciliens

[Total : 0    Moyenne : 0/5]