Langeais

Aux environs de l’an mil, la Touraine est convoitée par deux seigneurs : le comte d’Anjou, Foulques Nerra, et le comte de Blois, Eudes Ier.

À la fin du Xe siècle, Foulques Nerra conquiert la place de Langeais, non loin de Tours. Un château est alors fondé sur le promontoire, afin de défendre les limites orientales de l’Anjou. Il ne reste de cet ensemble que les vestiges du « donjon ».

Langeais connaît ensuite une histoire mouvementée, tour à tour occupée par les comtes de Blois et d’Anjou. En 1044, Langeais passe, avec toute la Touraine, entre les mains des Plantagenêt, puis dans celle des rois d’Angleterre, leurs héritiers.

C’est en 1206 que Langeais entre dans le domaine royal français, par suite des victoires de Philippe Auguste sur Jean sans Terre. À partir de cette période, le fief de Langeais est concédé à divers grands seigneurs proches du pouvoir royal.

C’est au château de Langeais que fut célébré, le 6 décembre 1491, le mariage d’Anne de Bretagne et du roi de France Charles VIII, premier pas du rattachement du duché de Bretagne au royaume de France.

Voir le Château de Langeais

[Total : 0    Moyenne : 0/5]