Faye la Vineuse et Collégiale St Georges

 

Faye-la-Vineuse : compte aujourd’hui un peu plus de 300 habitants. Pourtant, au Moyen-Âge, cette cité fortifiée recensait environ dix mille personnes intra et extra muros. C’était en effet la cité la plus importante de la région avant que Richelieu ne fût construite. Son nom viendrait du latin « Fagus » (hêtre) qui donna « Fagia », puis « Faye ». La ville était le centre d’un fief qui correspondait à peu près au canton actuel. Le fait que la commune soit construite sur une colline a été déterminant dans le rôle de la défense. La commune de Braye-sous-Faye en porte encore la trace dans son nom.

Au XIe siècle, Foulques Nerra fit construire un château fort et fortifia le bourg. Les remparts étaient percés de quatre portes monumentales, chacune disposant d’un pont-levis. En 1064, Raoul de Châtellerault s’affaira à l’essor de la ville, en construisant trois églises ainsi qu’une crypte. La population du bourg ainsi que des fiefs environnants est estimée à environ 10 000 habitants. En 1593 presque toutes les constructions furent détruites par les aléas des Guerres de religion, annonçant ainsi le déclin de la cité médiévale. En 1626 Richelieu racheta la ville.

En 1790-1794, Faye-la-Vineuse a annexé la Commune de Saint-Jouin-lès-Faye, et en 1795-1800 elle a annexé Marnay.

La collégiale Saint Georges
[Total : 0    Moyenne : 0/5]