Exposition “INDIAN FEELINGS” à la médiathèque de saint Avertin

 

 

Avec « Indian Feelings », dans la continuité de mon travail sur l’altérité, j’ai souhaité rendre compte de ce pays en plein développement qu’est l’Inde : ce pays-continent représente un septième de l’humanité, tout en étant largement méconnu. Une civilisation où tout un chacun maitrise son smartphone, sans pour autant bénéficier du confort sanitaire minimal.Avec mon père, Jean Montagne, à l’origine de ma passion pour la photo, deux regards croisés sur l’Inde. Un voyage initiatique, un moment favorable de notre vie d’adulte nous permettant non seulement de confronter nos vues sur la photo, mais aussi d’échanger sur nos motivations à découvrir l’autre.Nous avons effectué ce séjour dans des conditions volontairement rudimentaires dans une recherche d’authenticité des rencontres (au gré de nos marches dans les rues, de nos transports en rickshaw, en train d’une ville à l’autre…). Pascal Montagne 


Photographe amateur depuis mon adolescence, j’ai le plaisir d’avoir transmis le goût de la photo à mon fils Pascal. Une passion partagée aboutissant sur ce périple en terre lointaine mais aussi l’opportunité de profiter de la technicité et de la modernité de ses prises de vue et d’en tirer les enseignements. « Indian Feelings » témoigne du partage des émotions ressenties à travers des rencontres exceptionnelles et la découverte d’un monde dont les valeurs remettent en question nos certitudes européennes. 
 Jean Montagne

 

 

 

Sélection de photographies représentatives des thèmes suivants :
 Les ablutions  La méditation  Les prières  L’école  Les métiers  Les enfants  Portraits

Les ablutions : Une ablution est une purification rituelle de certaines parties du corps avant certains actes religieux. L’eau est un symbole de purification présent dans de nombreuses grandes religions : Dans l’islam, l’eau est utilisée pour purifier le musulman au cours des ablutions qui précèdent les prières, ou salat, tel que prévu par le Coran et la Sunna. Dans le judaïsme, le mikvé est un bain rituel utilisé pour l’ablution nécessaire aux rites de pureté. Dans le christianisme, l’eau est utilisée pour le baptême, rite d’admission dans l’Église chrétienne et par le prêtre au cours de la messe. Dans l’hindouisme, l’eau a des pouvoirs de purification. Dans le shintoïsme, le misogi est une purification par une chute d’eau ou un cours d’eau. Les ablutions et la notion de pureté rituelle sont parmi les héritages du judaïsme et de l’islam alors que le christianisme les a pratiquement abandonnés.

Retour au sommaire

 

 

 

La méditation : Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une pratique mentale ou spirituelle. Elle consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens) ou sur soi (dans le but de pratique méditative afin de réaliser son identité spirituelle). La méditation implique généralement que le pratiquant amène son attention de façon centripète sur un seul point de référence. La méditation (bhāvanā en sanskrit et pali) est au cœur de la pratique du bouddhisme, de l’hindouisme, du jaïnisme, du sikhisme, du taoïsme, du yoga, de l’islam, du christianisme ainsi que d’autres formes plus récentes de spiritualité, mais également médicale. C’est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, des états de conscience modifiés ou l’apaisement progressif du mentalvoire une simple relaxati

Retour au sommaire

 

 

 

La prière : La mâlâ (japa mala ou mâlâ, signifiant guirlande) est un chapelet bouddhique ou hindou utilisé entre autres pour la récitation des mantras. Un mantra (sanskrit ; devanāgarī : मन्त्र, délibération, maxime, hymne sacré, formule mystique, incantation magique ») est, dans l’hindouisme, le bouddhisme, le sikhisme et le jaïnisme, une formule condensée, formée d’une seule syllabe ou d’une série de syllabes, répétée sans cesse avec un certain rythme, dans un exercice de méditation ou à des fins religieuses. Le japa est dans l’hindouisme la répétition continue d’un mantra, jusqu’à plusieurs milliers de fois par jour.
Cérémonie de l’Ārtī : L’Ārtī ou āratī (hindi : आरती) est un rituel hindou dans lequel la lumière de mèches imbibées de ghī ou de camphre est offerte à une ou plusieurs déités. L’Ārtī est généralement exécuté deux à cinq fois par jour, le matin et le soir. Les bénédictions de la divinité ainsi célébrée se répandent alors sur ses fidèles, qui accompagnent généralement le rituel de chants ārtī.
La salutation au soleil : La Salutation au Soleil (devanāgarī: सूर्यनमस्कार. Sanskrit translittéré: Sūryanamaskāra, Sūrya soleil et Namaskāra salutation) est un enchaînement de postures (āsana) pratiqué dans le Haṭha Yoga. Il s’agit d’une salutation dans laquelle le pratiquant s’incline face au soleil levant (de nam, s’incliner). Sūryanamaskāra est donc généralement traduit par salutation au soleil, salutation respectueuse au soleil ou prière solaire. La Salutation au Soleil est régulièrement pratiquée dans de nombreuses écoles indiennes.

Retour au sommaire

 

 

 

L’école : Une école, un orphelinat pour fillettes, LA DEEDI’S SCHOOL, crée par une Française Céline RAVANEL et gérée par l’association Chuma… Choc des cultures et des moyens, émotions partagées avec les fillettes, les encadrants et les enseignants… Un accueil réellement étonnant… à proximité du plus sacré des lieux saints à la gloire de Bouddha… Si vous passez par Bodhgaya ne ratez pas cette étape à 1,5 km du temple. Vous y trouverez 4 chambres pour vous accueillir devant un petit jardin qui fournit les légumes… ainsi que le partage des repas en commun… Regardez y vivre les gamines, vous prendrez la mesure de cette action…


Retour au sommaire

 

 

 

Les métiers : Les castes sont des divisions des sociétés du sous-continent indien en groupes héréditaires, endogames et hiérarchisés. Le terme d’origine occidentale « caste », du portugais « casta » (pur, non mélangé), peut désigner deux concepts différents mais liés : les varnas et les jatis, qui sont des subdivisions des varnas. Les castes trouvent leur origine dans l’hindouisme mais touchent toute la société indienne. La spécialisation héréditaire : une caste est associée à un métier…


Retour au sommaire

 

 

 

Les enfants : La natalité en Inde reste très élevée : il naît 53 enfants en Inde chaque minute, soit 27,9 millions de naissances par an. Tous les trois ans et demi sa population explose d’une France ! Près d’un tiers des Indiens ont moins de quinze ans. L’Inde, qui compte 1,26 milliard d’habitants en 2015, est le pays le plus peuplé au monde après la Chine. L’augmentation annuelle nette tourne autour de 19 millions d’habitants, en tenant compte du taux de mortalité. C’est donc que tous les 5 ans, il s’ajoute à l’Inde 95 millions de résidants.


Retour au sommaire

 

 

 

Portraits : 


Retour au sommaire

[Total : 0    Moyenne : 0/5]