Cormery

Cormery est une commune française située dans le département d’ Indre-et-Loire en région Centre. Ses habitants sont appelés les Cormeriens, Cormeriennes.

L’abbaye de Cormery

En 791, un établissement religieux y est fondée par Ithier, abbé de Saint-Martin de Tours et prochancelier de Charlemagne. Il s’agit de créer un lieu de recueillement et de prière plus respectueux de la règle de Saint Benoît. Ithier vient y faire retraite, loin du monde et de ses agitations. Il ne s’agit d’abord que d’un modeste prieuré appelé la Celle Saint-Paul. Alcuin qui succède à Ithier donne à Cormery un formidable essor spirituel et, sur le plan matériel, transforme le prieuré en abbaye importante en le dotant d’importants domaines. Cela permet à son successeur, Fridugise, de réaliser de grands travaux. A l’ombre protectrice de l’abbaye s’agglutinent de nombreux habitants et un bourg se forme qui devint un centre commercial important : depuis 845 un marché se tient chaque jeudi Lors de la remontée de la Loire par les Normands, les moines de Saint-Martin mettent, dans un premier temps, les reliques de leur saint en sûreté à Cormery avant d’être obligés de fuir plus à l’est.

L’abbaye est en ruine au début du xie siècle et sera de nouveau consacrée en 1054. De 1268 à 1271, son abbé est Jean de Brosse, parent de Pierre de Brosse, proche de Philippe II dit le Hardi. En 1562, Cormery est pillée par les huguenots lors des guerres de religion. En 1662, la congrégation de Saint Maur y recrée une communauté monastique qui durera jusqu’à la Révolution.

Il en reste aujourd’hui des vestiges impressionnants, objets d’études des historiens de la région et une recette de gâteaux : « les macarons de l’abbaye ».